TROISIÈME PARTIE
RÉPONDANT À L'AVENIR
Le 45e Chapitre général a invité l'Institut à formuler « ...un ensemble de critères qui aident à augmenter le degré d'appartenance d'une oeuvre au Réseau des OEuvres Educatives La Salle » (C. 469, Proposition 13). Avec cette proposition, nous les Lasalliennes avons commencé officiellement à assumer des exigences contemporaines de la qualité de l'éducation.

Toutefois, cohérent avec notre itinéraire éducatif, nous voulons nous éloigner d´une qualité comprise comme une exigence qui exclut pour embrasser une qualité évangélique promotrice de l'inclusion. Ainsi a été exprimé par le même 45e Chapitre général en affirmant qu’on veut assurer la vitalité de l'engagement corporatif de Lasalliens pour que l'école marche toujours bien.

La tâche que nous avons dans nos mains est complexe. Les oeuvres éducatives lasalliennes représentent une si grande diversité comme le monde entier. Est-il possible, alors, pouvoir établir des paramètres universels de vitalité qui prouvent la appartenance d'une oeuvre locale à un projet éducatif commun?

La troisième partie de cette publication propose une recherche effectuée dans la Région Lasallienne Latino-Américaine (RELAL). En tant qu´étude de cas, elle ouvre la discussion sur les critères de qualité de l'enseignement lasallien que nous devons penser face à la Déclaration. Nous souhaitons que ce travail soit vraiment le point de départ d'un travail collectif qui exigera la participation de tous.

La conclusion présente une nouvelle proposition pour la discussion et l’élaboration des Notes, de conformité avec la même méthodologie présentée dans la première partie de cette publication.